François Villon Et icelles qui s’enclinoient… Paroles

Et icelles qui s’enclinoient

Unes contre autres en leurs vies,

Desquelles les unes régnoient

Des autres craintes et servies,

Là les vois toutes assouvies, (1)

Ensemble en un tas pêle mêle :

Seigneuries leur sont ravies ;

Clerc ne maitre ne s’y appelle.