François Villon Gontier ne crains… Paroles

Gontier ne crains : il n’a nuls hommes

Et mieux que moi n’est hérité ; (1)

Mais en ce débat ci nous sommes,

Car il louë sa pauvreté,

Être pauvre hiver et été,

Et à félicité répute

Ce que tiens à malheureté.

Lequel a tort ? Or en discute. (2)