François Villon Se celle que jadis servoie Paroles

Se celle que jadis servoie

De si bon coeur et loyaument, (1)

Dont tant de maux et griefs j’avoie,

Et souffroië tant de torment,

Se dit m’eût, au commencement,

Sa voulenté (3) (mais nenni, las !),

J’eusse mis peine aucunement

De moi retraire (4) de ses lacs. (5)